♬ 04.05.2016 ~ Cannibal Mosquitos + Slim Jim Phantom And Furious ~ Cité de la Musique ~ Romans-Sur-Isère (26)

Nous voilà aujourd’hui sur la scène Rockabilly en Drôme, pour une soirée prévu à la dernière minute. Et oui, on m’a accordé mon congé ce matin… C’était moins une ! Mais peut important, je suis maintenant sur la route de Romans-Sur-Isère pour aller voir le seul et l’unique batteur des Stray Cats : Mr Slim Jim Phantom ! Je n’ai malheureusement, jamais eu l’occasion de voir les Stray Cats jouer ensemble puisque leurs dernières dates étaient en 2008. Cependant, j’ai eu vu Lee Rocker il y a quelques années et aujourd’hui, c’est au tour de Slim Jim. La soirée sera ouverte par les locaux de Cannibal Mosquitos et la nuit promet d’être mouvementée ! Après 4 heures de route, je suis enfin devant la Cité de la Musique à Romans-Sur-Isère qui m’a l’air d’être un endroit convivial et chaleureux.

La soirée commence par une leçon de twist orchestrée par les romanais de Cannibal Mosquitos. En effet, leur set débute avec une courte vidéo expliquant les quatre pas du twist. Rien de tel pour un petit retour dans les sixties ! Captiver par les images que diffusent les postes de télévision rétro qui encadrent la scène, je suis surpris par trois mecs qui déboulent sur la scène. Combinaisons oranges flash et masques sur la tête, les Cannibal Mosquitos débordent d’énergie et vont nous faire 40 minutes d’instrumental à fond la caisse. Ils transpirent le twist à grosses gouttes sous leurs masques. Il y avait certes des fans de la première heure, mais aussi des tout jeunes et cela fait plaisir à voir : En revanche, ils ont su remplir leur mission et ont quand même su chauffer la salle qui compte pas moins de 300 rockers qui attendent tous Slim Jim Phantom And Furious.








Il est maintenant 21h58 et les lumières s’éteignent pour l’entrée en scène de Mr Slim Jim Phantom And Furious. C’est une formation plutôt récente puisqu’elle n’a que quelques mois. Elle est constituée des frères Halligan : Andy (guitare) et Mark (basse) qui sont accompagnés du batteur des Stray Cat, le Californien James McDonnell alias Slim Jim Phantom. Ce dernier joue comme à son habitude : debout derrière sa batterie. Et les trois musicos, vont nous faire des reprises de bon rockab’ pendant une bonne heure. Bien évidemment, on n’échappe pas aux incontournables des Stray Cats comme « Runaways Boys » ou encore « Stray Cats Strut ». Mais des morceaux d’Elvis et de Carl Perkins seront également joués. Le chant est assuré soit par Slim Jim, soit par le contrebassiste. Quant à Andy, il a vraiment toutes les mimiques d’un guitariste des années 60. Le trio assure et il semblait super heureux d’être devant le public Romanais. Mais vient le moment du rappel puis celui de quitter une bonne fois pour toute la scène. Slim Jim prend le temps de signer quelques autographes sur les pochettes des vinyles des Stray Cats que les fans ont apportées. Il y avait certes des fans de la première heure mais aussi des tout jeune et ça fait plaisir à voir :  le rockab’ n’est pas mort ! Slim, Brian, et Lee peuvent se reformer, le public est là pour les accueillir !


















Live report rédigé par Yvan Anhell

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums