♬ 06.12.2015 ~ Luke Gasser + Archer + Doro ~ Z7 ~ Pratteln (Switzerland)

           Ce soir, Doro, Archer et Luke Gasser font leur show au Z7 à Pratteln mais plus la journée passe, plus on se demande si on va y arriver. En effet, la journée commence par une pause indépendante de notre volonté à la frontière Suisse  et se poursuit par un « raquette » du Z7, qui désormais fait payer les journalistes et photographes qui sont là pour travailler ainsi que les personnes sur la guestlist que les groupes souhaitent inviter à leur concert… Donc oui, on commence à se demander comment va se poursuivre ce dimanche soir…

           Le concert débute avec un invité de dernière minute, qui n’est nul autre que Luke Gasser. Le Suisse à déjà ouvert pour Doro il y a environ un an de cela mais il faut dire que les trois mecs font leur job puisque leurs morceaux sont tous hyper entraînants. Ils n’ont qu’une demi-heure mais ils jouent sept ou huit morceaux tirés de leurs trois albums. Parmi ce panel de chanson se trouve la reprise d’un classique de la musique blues « Baby, Please Don’t Go », écrite par Big Joe Williams, et qui est présente sur leur dernier album Rock’N’Roll Welfare.





           C’est maintenant au tour d’Archer de faire leur set. Il s’agit de trois américains venu tout droit de de Santa Cruz.  Avec un premier album intitulé Doom$day Profit$, sortit en 2006, ils reviennent cette année avec un nouvel opus qui répond au nom de Culling The Weak. Leur Heavy est plutôt lourd, technique, mais étrange et n’emballe pas tout le Z7. Néanmoins, ils joueront tout de même 45 minutes.





           Vient ensuite le moment tant attendu… Doro, The Metal Queen, est enfant sur scène, devant nous ! Doro (chant) et ses acolytes débordent de joies quand ils sont sur les planches. Bon nombre de groupes devraient prendre note de cette attitude. Les morceaux s’enchaînent, tous aussi inévitables les uns que les autres : « Raise Your Fist In The Air », « The Night Of Warlock », ou encore « Wacken Hymne (We are the Metalheads) ». La seule petite chose que l’on pourrait leur reprocher est le solo de batterie de Johnny Dee (batterie) qui est identique depuis plusieurs tournées… Mais bon, il est exécuté à la perfection et il est loin d’être barbant. S’ensuit de la reprise de Judas Priest, « Breaking The Law » que Doro chante avec Marcel Schirmer, chanteur et guitariste du groupe Allemand Destruction. Puis « All We Are » où Marcel Schirmer et Luke Gasser l’accompagnerons. Tout cela, nous amène à 1h20 de concert… Plutôt court pour du Doro. Bizarre… Mais le groupe reviendra plusieurs fois, avec « Metal Tango » par exemple, suite à l’ovation de ses fans. C’est donc plutôt après 1h45 de super show que Doro reste sur scène pour signer quelques autographes. Encore une attitude exemplaire et c’est dire puisqu’un peu plus tard dans la soirée on apprendre que la chanteuse était un peu malade ce soir. Et oui, The Metal Queen assure toujours !










CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums