♬ 12.09.2015 ~ Thunder Mother + The Scams + Supercharger - Wall Of Fame ~ Wetzikon ~ Switzerland

               Qui dit Septembre, dit reprise des concerts après un mois d’Aout bien pauvre en événement. Et c’est bien loin de la fameuse  tournure « reprendre en douceur » que nous démarrons notre marathon des concerts. En effet, la soirée promet d’être très rock n’ roll avec Thunder Mother, The Scams et Supercharger  sur la même scène, à l’occasion du Rebels Of Scandinavia Tour.

               Après un peu de shopping en Allemagne, nous arrivons en fin d’après-midi à Wetzikon en Suisse, où les musiciens finissent leur repas en profitant du beau temps. Très rapidement, nous sommes accueillis par Kriss Biggs (basse) de The Scams qui nous présente le reste du groupe. Nous avons rencontré Kriss en tant que roadie pour Bullet (LIVE REPORT DE BULLET), il y a quelques mois et nous lui avons promit de venir le voir sur scène avec son groupe. C’est donc chose faite !

               Il est 19h00 et la soirée débute avec Thunder Mother : cinq filles qui arrivent tout droit de Suède pour nous présenter leur deuxième album Road Fever, sortit le 04 Septembre. Si nous découvrons donc quelques morceaux de ce nouvel opus tels que « FFWF », « Enemy » ou encore « Roadkill », nous découvrons aussi leur premier album Rock N’ Roll Disaster à travers « Man With Blues », « The Dangerous Kind » ou « Shoot To Kill » qui clôture le show à merveille.  Le show est énergique, les filles souriantes et la frontgirl Clare Cunningham (chant) remplit parfaitement son rôle !

Man With Blues
Deal With The Devil
FFWF
The Dangerous Kind
Cheers
Enemy
It’s Just A Tease
Roadkill
Give Me Some Lights
Rock N’ Roll Disaster
Shoot To Kill








               C’est ensuite au tour de The Scams de s’emparer de la scène. L’intro démarre et les quatre Suédois se préparent à monter sur scène mais soudain… Yvan remarque que le backdrop de Thunder Mother est toujours en place et cache celui de The Scams… Se serait quand même dommage qu’ils ne jouent pas avec leur nom en arrière plan. Alors Yvan préviens l’organisation et… panique à bord ! Impossible d’arrêter l’intro et les musiciens doivent absolument monter sur scène… Tant pis, l’organisation se dépêche d’enlever le pavillon de Thunder Mother alors que les premières notes de « Bombs Aways » retentissent. Au final, l’histoire se termine bien et The Scams peut jouer en toute tranquillité. Les morceaux aux rythmes effrénés s’enchaînent et le dernier album en date Bombs Away est pratiquement jouer en entier.

Bombs Aways
Beaten Back To Life
Heavy Load
Get Up And Move Along
Noise Booze N’ Tattooz
Thrill Is On
Pour Me One More
I’m Not Alone (Got Rock N’ Roll)
Die Tonight
Fuck Like A Priest
Killer Machine









               La fin de la soirée approche et nous quittons la Suède pour le Danemark avec Supercharger. Je m’attendais à tout sauf à ça : un son lourd, gras, puissant et une énergie débordante ! Si rien n’arrête les Copenhaguois, même les pieds de micros capricieux qui embêtent Karten Dines Johansen (basse) sur plusieurs morceaux, le groupe fait tout de même une pause avec les balades « Mrs Ferguson » aux sonorités western et « Goodbye Copenhaguen ». L’ambiance est à son apogée et Linc Van Johnson (chant) fait participer le public sur « Hold On Buddy » dont le refrain est parfaitement repris par un fan : chapeau! Et c’est avec « Hell Motel » que le groupe conclut cette soirée plus que parfaite !

Suzi The Uzi
Rise And Fall
Supercharged
Are You Satisfied
Like A Pitbull
Hungover In Hamburg
Rulers Of The Day
Aim High
Mrs. Ferguson
Goodbye Copenhagen
Five Hours Of Nothing
Blood Red Lips
Join In And Lose It
Hold On Buddy

Hell Motel











CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums