♬ 20.06.2015 ~ Hellfest ~ Clisson (44)

              Le Vendredi fut un bon entrainement pour se préparer à cette deuxième journée à Clisson. En effet, notre running order pour ce Samedi est plutôt chargé : 12 groupes au programme. Allez, c'est partit pour une deuxième journée au Hellfest!


11h05 > Après une nuit bien fraîche sous la tente, c’est partit pour le deuxième jour des festivités à Clisson. Le soleil est déjà bien présent annonçant une journée à mourir de chaud. La matinée débute sur la Mainstage I avec les Italiens de Giuda et leur hard – glam rock énergique et festif.


13h00 > Bon, la chaleur nous attaque déjà alors nous allons faire un petit tour au coin presse. Mais ce que j’entends et surtout ce que je vois sur les écrans géants semble vraiment intéressant. Allons donc voir de plus près ce qu’il se passe sur la Mainstage I. J’y découvre les Butcher Babies et leur deux frontgirls : Carla Harvey (chant) à la crinière rouge feu et Heidi Shepherd (chant screaming) au tie and dye noir et bleu. Je suis vraiment en émerveillement par l’énergie qu’elles dégagent et la férocité de leur metalcore. 







12h50 > Voici un enchaînement parfait : Butcher Babies suivit de Motionless In White sur la Mainstage II, qui joue pour la première fois en France. Je suis contente de les revoir. La dernière fois c’était dans une petit salle avec un éclairage pas top. Ainsi, aujourd’hui si je peux profiter de la lumière du jour, la grande scène donne l’impression que ça bouge moins… Mais musicalement, je me réjouis ! Leur set-list est principalement composé de morceau de leur dernier album Reincarnate (2014).

Break the Cycle 
Reincarnate 
Generation Lost 
Death March 
America 
Abigail 
Unstoppable 
Dead as Fuck 
Devil's Night 







13h35 > On continue d’enchainer les concerts avec The Answer et leur hard rock teinté de blues, sur la Mainstage I. 

I Am What I Am 
Spectacular 
Demon Eyes 
Red 
Last Days of Summer 
Raise a Little Hell 
Under the Sky 







14h40 > Après une signing session où les quatre membres d’Airbourne sont présent, Joel O’Keeffe (chant & guitare) et son frère Ryan O’Keeffe (batterie) se rendent, tout comme nous, à une conférence de presse.


15h05 > Nous prenons une pose durant le passage de Ghost Brigade avant de revenir à la Mainstage I pour Ace Frehley. L’ancien guitariste de Kiss (1973-1982 / 1996-2002) reprend des morceaux du célèbre groupe de glam tels que « Rocket Ride » qui introduit le set, « Love Gun » ainsi que « Shock Me ». Ace Frehley est notamment accompagné de Richie Scarlet (guitare) qui fait un show à lui tout seul.

Rocket Ride 
Toys 
Love Gun 
Space Invader 
Snowblind 
Rock Soldiers 
Bass Solo 
New York Groove 
2 Young 2 Die 
Shock Me 
Ace Frehley Guitar Solo 
Deuce 





16h00 > L’après-midi continue sur la Mainstage II avec Backyard Babies. Les Suédois nous jouent un hard rock aux influences punk. Le guitariste Dregen (guitare) pourrait avoir une place au sein des musiciens d’Alice Cooper ou de The Quireboys avec son chapeau de travers, ses yeux contournés de noir, ses colliers, son bandana et sa jolie Gibson décorée.





16h45 > La foule s’amasse devant la Mainstage I où Airbourne se prépare à monter en scène. La chaleur est de plus en plus pesante ! Heureusement que le staff est sympas et arrose régulièrement les premiers rangs avec un énorme jet d’eau. C’est donc après une petite averse volontaire qu’Airbourne débute le show comme à leur habitude avec « Ready To Rock » puis « Too Much, Too Young, Too Fast ». Ensuite vient « Chewin’ The Fat » qui malheureusement est amputée par des problèmes techniques. En effet, il n’y a plus de son. Après quelques minutes durant lesquelles Joel (chant & guitare) chauffe le public avec des « ola », les Australiens reprennent avec « Girls In Black ». Mais le problème de son n’est pas totalement réglé puisqu’il resaute et Airbourne joue quelques instants sans son avant de s’apercevoir que le public n’entend plus rien. De nouveaux quelques minutes et les quatre garçons repartent avec « Cheap Wine & Cheaper Women » sans plus jamais s’arrêter. 

Ready to Rock 
Too Much, Too Young, Too Fast 
Chewin' the Fat 
Girls In Black 
Cheap Wine & Cheaper Women 
Black Dog Barking 
Diamond in the Rough 
Stand Up for Rock 'n' Roll 
Live It Up 
Runnin' Wild 












17h50 > On enchaîne sans plus tarder avec le groupe féminin L7 sur la Mainstage II. Peu actives depuis 2000, les pionnières du grunge sont de passage à Clisson après quelques dates en Europe et une date en France sold out (le 17 Juin au Bataclan à Paris). L’esprit grunge est toujours là et Jennifer Finch (basse) n’hésite pas à se rouler parterre.

Deathwish 
Andres 
Everglade 
Monster 
Fuel My Fire 
One More Thing 
Slide 
Shove 
Shitlist 
Pretend We're Dead 
Fast and Frightening 






18h40 > Alors que Finntroll joue sur la Temple scène, le relais des Mainstages se fait sur la I avec Slash featuring Myles Kenney And The Conspirators. Devant les amplis où sont disposés une multitude de jouets, les musiciens exécutent tantôt leur propre composition, tantôt des reprises des Guns N’ Roses tels que « Nightrain », « You Coul Be Mine », « Sweet Chil O’ Mine » ou encore l’incontournable « Paradise City » pour clôturer leur prestation. 

You're a Lie 
Nightrain 
Avalon 
Back from Cali 
You Could Be Mine 
The Dissident 
World on Fire 
Anastasia 
Sweet Child O' Mine 
Slither 
Paradise City 










20h40 > Après Killing Joke sur la Mainstage II, on continue avec ZZ Top qui s’installe sur la Mainstage I. Avec plus de trente ans de carrière derrière eux, les trois Texans sont en pleine forme ! Ils vont de droite à gauche, s’aventurent sur l’avancée et exécutent des « chorégraphies de guitares » au rythme de leur blues rock. 

Got Me Under Pressure 
Waitin' for the Bus 
Jesus Just Left Chicago 
Gimme All Your Lovin' 
Pincushion 
I Gotsta Get Paid 
Foxy Lady 
Chartreuse 
Sharp Dressed Man 
Legs 
La Grange / Sloppy Drunk Jam 
Tush 








23h00 > Après une prestation, plus que bizarre à mon goût, de Faith No More dont les membres se sont présentés tout de blanc vêtus sur une scène tapissée de blanc et enseveli sous des bosquets de fleurs, voilà que l’on s’aperçoit qu’il est inscrit sur le running order que le prochain live commence dans 25 minutes ! Une aussi grande pause nous interpelle alors mais sans plus tarder les écrans géants diffusent une vidéo de remerciement annonçant des chiffres impressionnants : 1000 shows, un million de litre de bière, 3000 bénévoles et 600 employés qui travaillent plus de 150 000 heures par an pour que le Hellfest continue d’exister, 100 artistes, 400 tonnes d’acier pour le décors et un message « We fuckin’ love you. You made Clisson the biggest rock city in France ». Puis un feu d’artifice explose avec pour fond sonore « Thunderstruck » d’AC/DC, suivis de « Satellite 15 » d’Iron Maiden, puis « Bohemian Rhapsody » de Queen avant de faire briller ses derniers éclats sur « South Of Heaven » de Slayer ! Maintenant, on comprend pourquoi il y avait 25 minutes de « blanc » dans le programme. Le feu d’artifice est magnifiquement beau, sûrement l’un des plus majestueux que je n’ai jamais vu. Il explose au rythme des chansons, les trajectoires sont travaillés et il est incroyablement garnis et énergique…. Joyeux dixième anniversaire Hellfest !








23h25 > Après ce si beau spectacle, on reprend nos esprits et on continue sur la Mainstage I avec Scorpions. Les Allemands nous présentent leur dernier album Return To Forever (sortit en Février 2015) à travers quelques chansons telles que « Going Out With A Bang », « We Build This House », « Rock N’ Roll Band » et « Eyes Of The Storm » interprété dans un medley acoustique sur le devant de la scène. Les minutes s’écoulent, un problème de son survient (décidément, la Mainstage I n’est pas l’endroit où il faut jouer !) et les ballades s’enchaînent… Heureusement que Kottak (batterie) est là pour donner un brin de folie au show avec son solo aérien. On finit bien évidement le set avec « Rock You Like A Hurricane » qui fera danser et chanter tout le public.

Going Out with a Bang 
Make It Real 
The Zoo 
Coast to Coast 
Top of the Bill / Steamrock Fever / Speedy's Coming / Catch Your Train 
We Built This House 
Delicate Dance 
Always Somewhere / Eye of the Storm / Send Me an Angel 
Wind of Change 
Big City Nights 
Dynamite 
In the Line of Fire 
Kottak Attack 
Crazy World 
Rock 'n' Roll Band 
Blackout 
Still Loving You 
Rock You Like a Hurricane
















01h00 > Le « Requiem » de Mozart résonne annonçant l’entrée en scène de Marilyn Manson sur la Mainstage II. Décor faussement religieux, jeux de lumières éblouissants et fumée opaque, bienvenu dans le monde mystérieux de Manson. Le son est propre et les morceaux sont bien exécutés. Mais entre chaque titre, le chanteur fait une pause d’une minute, à tel point que le rappel ne parait pas comme tel. Alors quand vient la fin de « The Beautiful People » et que Marylin Manson ne revient pas malgré les acclamations du public, la foule est un peu déçue et quelques sifflements se font entendre. Et si on peut penser que Manson est un homme froid et sans cœur, il en étonnera plus d’un, car ce soir, il a tenu à fêter l’anniversaire de Twiggy Ramirez (basse) en chantonnant la fameuse chanson.  

Deep Six 
Disposable Teens 
mOBSCENE 
No Reflection 
Third Day of a Seven Day Binge 
Sweet Dreams (Are Made of This) 
Angel With the Scabbed Wings 
Tourniquet 
Rock Is Dead 
The Dope Show 
Antichrist Superstar 
The Beautiful People 

CONVERSATION

4 commentaires :

  1. Ahhh... Motionless in White, je ne sais pas trop pourquoi ou comment, mais je les ai complètement ratés...

    du coup, je me passe en boucle les clips pour regarder Chris chanter comme je ne l'ai pas vu faire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince! Je suis désolée d'apprendre ça!

      Merci d'être passé :).

      Supprimer
  2. Les photos du-feu-d'articfice-qu'on-a-vu-de-trop-loin sont tops! Celles de Butcher Babies me rappellent de bons souvenirs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et duquel, moi-j'étais-trop-près-avec-mon-gros-objectif :p

      Je suis un peu triste, les Butcher Babies avaient annoncé une date près de chez moi, mais ont annulé :(. J'ai hâte de les revoir!

      Supprimer

Live Reports

News

Sortie d'albums