♬ 10.06.2015 ~ Kiss ~ Hallenstadion ~ Zürich (Switzerland)

A l’occasion de leur tournée Européenne pour leurs 40 ans de carrière, Kiss était à Zürich, Mercredi 10 Juin. Impossible de rater ça !

             Nous arrivons tout juste pour le début du show de Kiss. Un grand drap noir dissimule la scène où de chaque côté se trouvent des écrans géants, qui soit dit en passant ne servent pas à grand chose puisqu’ils sont placés trop bas. Heureusement, Kiss aime être à mille pieds de la terre ferme permettant ainsi à ceux qui sont loin de la scène de les apercevoir de temps à autres. Mais trêve de bavardage, les écrans s’allument et nous nous retrouvons à foncer sur le Hallenstadion, puis les quatre membres apparaissent, sortant de leur loge (bon, j’ai de fort doute sur le fait qu’ils fassent cette vidéo en direct à chaque concert… A mon avis, c’est une vidéo préenregistrée…). Puis le rideau s’abat et sur un fond de pyrotechnie Kiss apparait avec « Detroit Rock City ». Et c’est partit pour un show avec des jeux de lumière qui en mettent plein la vue : ils vont même jusqu’à mettre des écrans au plafond, de la pyrotechnie à tout bout de champs et une attitude qui fait qu’on a l’impression qu’ils ont toujours 20 ans : des petites danses, des « je te montre du doigts » et des « recoiffages de chevelure indomptable ». 








             Et pour être sûre de capter l’attention de tout le monde, ils n’hésitent pas à s’élever dans les airs. Paul Stanley alias Starchild (chant & guitare) et Gene Simmons dit The Demon (basse) surplombent la salle sur une plateforme élévatrice tout comme Eric Singer dit  alias Catman (batterie) effectue son solo de batterie bien loin de la terre. La bouche ensanglanté, l’effrayant Gene s’envole grâce à des harnais sur une passerelle pour à son tour effectuer un solo. Puis, après s’être assuré que le public voulait que Paul Stanley se rapproche de lui, le frontman survole le public en tyrolienne pour venir jouer sur un plateau tournant au milieu de la salle. Enfin, peu avant la fin, alors que Tommy Thayer alias The Spaceman (guitare), The Demon et The Catman s’élèvent sur des plateformes mobiles, Starchild casse sa guitare sur scène.







             Tout les deux ou trois chansons, Starchild s’adresse au public et quand il demande qui voit Kiss pour la première fois, je suis fière de lever la main ! Oui, ils ont la réputation d’être inaccessible et de faire payer le moindre autographe, oui, ça valait surement plus le coup il y a dix ans, BUT (comme dirait Paul Stanley façon « Do You Love Me ? ») c’est tout de même un show à voir, au moins une fois dans sa vie ! Et comme tout gros show qui se respecte, on finit sous une pluie de confettis avec « God Gave Rock N’ Roll To You Il ». Kiss quitte alors la scène et laisse derrière eux un petit mot écrit sur les écrans : « Kiss Loves You Zürich ».





SETLIST
Detroit Rock City
Deuce
Psycho Circus
Creatures of the Night
I Love It Loud
War Machine
Do You Love Me
Hell or Hallelujah
Calling Dr. Love
Lick It Up
God of Thunder
Cold Gin
Love Gun
Black Diamond
Shout It Out Loud
I Was Made for Lovin' You
Rock and Roll All Nite
God Gave Rock 'n' Roll to You II

SITE OFFICIEL KISS

(Ce n'est pas Kiss, mais leur cosplay sont tellement cool!)

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums