♬ 15.11.2014 ~ Monster Truck + Slash ~ St Jakobshalle ~ Basel (Switzerland)

                  « Dis, le grand truc noir qui nous fonce dessus, ce ne serait pas un tour bus ? ». Et hop, un petit demi tour et c’est comme ça que nous arrivons devant le St Jakobshalle en même temps que Slash et ses acolytes. Si le guitariste ne s’arrête pas, les musiciens eux signent quelques autographes et prennent quelques photos avec les quinzaines de personnes qui sont là. Vous l’aurez compris, ce soir je vous emmène à Basel en Suisse pour le show de Monster Truck et Slash & Myles Kennedy And The Conspirators.

                  Le St Jakobshalle se remplit peu à peu et Monster Truck a pour mission de chauffer les quelques 7000 personnes présentent. Les Canadiens nous présentent alors un Stoner Rock teinté de Blues. Et mon attention est particulièrement retenue par Jer (guitare) qui est complètement dans sa musique : il bas le rythme des pieds, et tourne dans tout les sens. Il faut s’accrocher pour le suivre.



                  Juste le temps d’une pause bretzel et c’est au tour de Slash & Myles Kennedy And The Conspirators de s’emparer de la scène. Comme à chaque concert dans un très grand espace, nous prenons la décision de nous assoir dans les gradins. Et ce n’est pas si mal, puisqu’il faut bien ce le dire, Slash ce n’est pas plus énergique que ça… Surtout quand le célèbre guitariste fait un solo de quinze minutes sur « Rock And Queen », le temps nous parait très long ! Slash (guitare) reste très en retrait et semble plutôt concentrer, laissant la tâche de s’adresser au public à ses collègues qui sont plutôt agréables scéniquement. Myles Kennedy (chant) s’éclipsera le temps de laisser Todd Kern (basse) prendre le micro pour « Doctor Alibi » et « Out Ta Get Me ».  Bien que le combo soit là pour présenter leur nouvel album World On Fire, on ne peut pas passer à côté d’une petite poignée de morceaux de Guns And Roses (sept pour être précis). Il faut dire, que c’est sure ces titres que le public est le plus réceptif et conquis. D’ailleurs, la soirée se termine sur « Paradise City » où le public chante, tape des mains et prend vraiment du plaisir… Oui, mais c’est la fin… Et on clôture cette soirée caractérisée par des hauts et des bas en partant à la chasse aux confettis pour tout de même garder un souvenir !








CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums