♬ 08.10.2014 ~ New Year’s Day + Glamour Of The Kill + Escape The Fate ~ KulturFabrik ~ Esch Sur Elzette (Luxembourg)

        Attendant cette soirée avec impatiente, c’est en début d’après-midi que nous arrivons à la KulturFabrik où ce soir trois groupes plutôt intéressants vont se produire devant une centaine de personnes. Alors que Glamour Of The Kill et Escape The Fate sont à l’heure, New Year’s Day arrivent seulement 30 minutes avant l’ouverture des portes.

        Ainsi, après avoir patienté dans un hall nous accédons enfin à la scène où les Américains de New Year’s Day nous présente un set express : seulement 5-6 morceaux. Autant dire qu’ils nous ont mis l’eau à la bouche et qu’on n’aurait pas dit non pour quelques chansons de plus. Des musiciens plein d’énergie surtout Nikki Misery (guitare), qui tournait en tapant des pieds sur la plancher. Vraiment impressionnant ! Et au milieu de tous ces hommes on retrouve la belle Ashley (chant). Menue, vêtue d’une magnifique jupe en vinyle noir et avec de long cheveux noirs et rouges, la jeune femme à tout d’une vraie poupée. Sans parler de sa voix si particulière.




        Nous accueillons ensuite, les Britannique de Glamour Of The Kill. Et très vite nous sommes mis en condition avec l’énergique « Break » tiré de leur dernier album Savages. Puis vient « Supremacy » extrait de The Summoning, où on se laisse très facilement emporté par les jump des Anglais. A un peu plus de la moitié du set, Glamour Of The Kill calme le jeu avec « The Only One » qui est une très belle chanson en chant clair. Et ils enchaînent directement avec « Out Of Control » avec une fin puissante comme je les aime. Tatoués jusqu’au cou, c’est donc un son carré, lourd et énergique que nous offre les quatre gars durant ce court set. Encore une fois j’en veux plus !




        Enfin, c’est aux Américain d’Escape The Fate de monter sur scène. Et pour tout vous dire, j’avais un peu peur... Vous avez tous déjà entendu dire que le metalcore en live ce n’était pas génial. Et bien avec Escape The Fate, j’ai plutôt été conquise. Même si je m’interroge toujours sur la moustache à l’Italienne que Craig MABBITT (chant) a adopté, j’ai apprécié la maîtrise de son chant, tant dans le scream que dans le chant clair. On commence avec l’intro musicale de leur avant-dernier album (Escape The Fate) « Choose Your Fate », puis c’est partit avec la génialissime « You’re Insane ». Puis ils enchainent avec des morceaux de Escape The Fate, avant d’interpréter « Live Fast, Die Beautiful » et « Until We Die » dont je peux vraiment profiter car je suis sortit de la « fosse photographes ».Alors que les morceaux se suivent sans que le groupe s’adresse au public, je profite de chaque instant et quand je ferme les yeux sur « Ungrateful » pour me concentrer sur le son,  je ressens une drôle de sensation, le noir et le blanc s’alternent à tout vitesse, j’ai l’impression d’être dans l’espace, qu’il n’y a plus de haut ni de bas, tout est ralentit… Wow. Je reviens à la réalité (quoi que…) pour la surprenante « One For The Money »  qui s’ensuit de « This War is Ours (The Guillotine II) » à la fin de laquelle les musiciens descendent de scène. Quoi ? C’est déjà fini ? Seulement une petite heure de set, c’est trop court !



        Au final, cette soirée aura réunit trois groupes, trois identités différentes et trois « j’aime » ! Mais elle c’est déroulée à toutes vitesses. Alors que la soirée venait de se terminer, j’avais l’impression de tout juste être entré dans la salle. Si j’avais pu, je serais restée une nuit entière !

        Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas fait de concert de metalcore, et bien que je déteste cette manie de saturer la lumière et de ne pas pouvoir prendre de bonnes photographies puisque les musiciens ne prennent pas une seconde de répit, c’est vraiment un pur bonheur d’entendre cette musique si agressive qui s’empare de mes entrailles à chaque note. 
Graig MABBITT (chant- Escape The Fate)
TJ BELL (guitare ~ Escape The Fate) & Kevin "Trasher" GRUFT (guitare ~ Escape The Fate)
Glamour Of The Kill
Chris GOMERSON (guitare) - Ben THOMSON (batterie) - Mike KINGSWOOD (guitare) - Davey RICHMOND (chant/basse)
New Year's Day
Anthony BARRO (basse) - Nikki Misery (guitare)(guitare) - Ashley COSTELLO (chant) - Nick ROSSI (batterie)

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums