♬ 22.04.2014 ~ Trick Or Treat + Sonata Arctica ~ Garage ~ Saarbrücken (Germany)


           Décidément, je crois qu’aller voir un groupe Finlandais pour mon anniversaire va devenir une tradition. L’année dernière c’était avec Nightwish que je soufflais mes bougies (un concert magique d’ailleurs ♥) et cette année c’est avec Sonata Arctica au Garage de Saarbrücken en Allemagne.

Really, I think that going to see a Finnish band for my birthday will become a tradition. Last year it was with Nightwish that I blew my candles (also a magical concert ♥) and this year it is with Sonata Arctica at Garage Saarbrücken in Germany.

            Le groupe de première partie, Trick Or Treat, nous plongent sans plus attendre, dans leur univers avec une intro musicale pour ensuite nous jouer un power metal s’apparentant à celui d’Helloween. Même si leur musique ne m’a pas transcendé, j’ai apprécié la présence scénique des cinq Italiens et leur bonne humeur. Même si je m’interroge toujours à propos de la chanson « Like Donald Duck », de la petite intro de canard et de la grosse main blanche en peluche qu’on peut enfiler comme un gant tout droit sortit d’un Disney qu’Alessandro Conti (chant) brandissait. D’où leur est donc venue cette idée ?

The first band, Trick Or Treat, plunge us without delay in their world with a musical intro and then they start playing their power metal that looks like power Helloween’s power metal. Although their music has not transcended me, I enjoyed the stage presence of five Italians and their good humor. Even if I am still wondering about the "Like Donald Duck" song, the little intro duck and the big white hand that you can put like a glove straight out of a Disney, and that Alessandro Conti (vocals) brandished. Where is this idea came to them?










            Vient ensuite, Sonata Arctica que j’ai découvert, il y a à peine deux mois, lors de l’interview avec Katana et Civil War au RockFabrik à Ludwisburg en Allemagne. En effet, dans la salle où nous étions il y avait une multitude d’affiche, dont une qui à particulièrement attiré mon regard : un loup sur un fond bleu glacial (la pochette de leur nouvel album : Pariah’s Child). Quelques jours plus tard, je les ai croisé dans un magazine : leur artwork me plaisait, leur tête aussi, et ils étaient Finlandais.  Il m’en fallait pas plus pour me pousser à écouter ce dont ils étaient capables. Leurs albums ont été des coups de cœur, malheureusement c’est un des rares groupes que je préfère sur CD que sur scène car d’une certaine manière j’ai trouvé leur son moins percutant, ce soir (à revoir dans une autre salle ?). Parmi les morceaux que j’ai vraiment apprécié, je retiens surtout « I have a right » qui était vraiment magique : une voix douce, un refrain saisissant et des étoiles qui tournoient dans la salle (c’est l’effet de la boule à facette, bien sûre !). C’est le genre de chanson qui t’entraine dans un tourbillon dont tu n’as pas envie de sortir. Et puis j’ai adoré les musiciens qui bougent et prennent plaisir à jouer ! Ils sont tout autant agréable sur scène qu’en dehors.

Come then, Sonata Arctica I discovered there was only two months, during the interview with Katana and the Civil War at Rockfabrik in Ludwigsburg, Germany. Indeed, in the room where we were there was a multitude of posters, including one in particular caught my eye: a wolf on an icy blue background (the cover of their new album: Pariah's Child). A few days later, I came across a magazine I liked their artwork, their heads too, and they were Finns. I immediately to hear what they were capable of doing. I fell in love with their albums, unfortunately this is one of the few bands that I prefer on CD that on stage because somehow I found their sound less powerful tonight (to be reviewed in another place?). Among the songs that I really enjoyed, I especially remember "I have a right" which was really magic: a soft voice, a striking chorus and stars whirling in the room (this is the effect of the ball facet, of course!). This is the kind of song that carry you away a whirlwind that you did not want to leave.  And I loved the musicians that move and take pleasure in playing! They are just as nice on stage that outside.










            Après le concert, Yvan et moi étions les seuls à les attendre. Et je peux vous dire que nous nous sommes armés de patiente car c’est après plus de deux heures qu’ils sont enfin sortit ! Mais bon, on peut leur pardonner puisqu’ils ont tous signé les quelques albums que je me suis empressée d’acheter avant de les voir et puis on a apprit à dire « merci » en finnois : « Kiitos ! ».

After the gig, Yvan and I were the only ones waiting for them. And I can tell you that we are armed with patient because it is more than two hours after they are finally come! But we can forgive them because they have all signed the few albums that I bought before seeing them and we learned to say "thank you" in Finnish: "Kiitos! ".


The Wolves Die Young 
Losing My Insanity 
My Land 
In the Dark 
X Marks the Spot 
What Did You Do in the War, Dad? 
FullMoon 
Black Sheep 
Tallulah 
White Pearl, Black Oceans... 
I Have a Right 
Kingdom for a Heart 
Wolf & Raven 
Blood 
San Sebastian 

Don't Say a Word

Elias VILJANEN (guitare)

Passi KAUPPINEN (basse)

Tony KAKKO (chant)

Tony KAKKO (chant)

Henrik KLINGENBERG (clavier)

Tommy PORTIMO (batterie)



CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums