♬ 14.03.2014 ~ Dorian’s Grace + Shaka Ponk ~ L’autre Canal ~ Nancy (54)


         Aujourd’hui, je vous propose un live report, un petit peu différent de d’habitude puisqu’il s’agit de show de Shaka Ponk. J’en conviens, ce n’est pas tellement le style de musique du webzine, mais alors, pourquoi donc suis-je allée les voir ? Tout simplement parce qu’ils passaient à Nancy, parce que nous avons réussis à avoir des accréditations la veille (ce qui est assez incroyable quand même !), parce que j’avais entendu dire qu’ils se donnaient à fond sur scène, et puis parce qu’après tout ils sont étiquetés « électro-rock ». 

          J’avoue, je suis allée à ce concert les mains dans les poches, sans me préoccuper de qui était la première partie. Et pour tout vous dire, j’avais un petit peu peur car je m’attendais à un DJ ou quelque chose dans le genre. Mais non, c’est bel et bien un groupe de rock qui est monté sur scène, les Dorian’s Grace. J’ai trouvé ça pas mal du tout : une jolie voix, de bons riffs, un côté stoner et du dynamisme, surtout de la part de Pierrick Noel (guitare).





          Après une courte pause, c’est à Shaka Ponk de faire leur show. Et pour les apprécier, il ne faut pas être allergique à l’innovation et aux autres styles de musique, car certes il y a des guitares, une batterie et des bons morceaux rock avec des riffs intéressants, mais il y a aussi des moments plus rap, d’autres plus reggae ou encore plus techno.





          Mais ce qui m’a intéressé, c’est surtout leur visuel. Tout d’abord, la scène est décorée avec des « sculptures » géométriques blanches et des gros cubes blancs sur lesquels Samaha Sam (chant) et Frah (chant) montent sans cesse, à l’image de leur nouvel album The White Pixel Ape (Smoking Isolate To Keep In Shape) (sorti le 17 Mars). Même les instruments sont blancs! Et puis, il y a ce fameux écran où des images de synthèses s’animent tout au long du concert. Elles ne sont pas là que pour faire joli, car ils s’amusent aussi avec en projetant des ailes d’anges derrière Samaha et des tentacules de pieuvre derrière Frah, ou encore, l’image se brise quand ils frappent dedans, des éclaboussures giclent quand ils tapent des pieds en rythme… Mais je crois que ce qui m’a le plus amusé c’est le battle de batterie entre Ion (batterie) et un énorme gorille virtuel !




          Côté musiciens, ils sont tous chevelus et headband comme des metalleux (ce qui est fou, quand on pense que ce n’est « qu’un groupe d’éléctro rock », et que les groupes français de rock/metal n’ont même les cheveux longs pour headbanger, alors que ça leur serait plus approprié…). Pour finir, Samaha et Frah, qui sont toujours entrain de sauter à droite, à gauche, font un bon duo avec d’un côté la sensualité de Samaha et sa voix vraiment incroyable et de l’autre Frah qui est complètement dingo et qui prend un plaisir fou à sauter dans la foule, du haut d’un cube. Pour conclure, certes ce n’est pas du metal, mais ça reste festif, travaillé et beau à voir !



CONVERSATION

3 commentaires :

  1. Et les Dorian's Grace participent à un concours pour remporter un tremplin, alors pour ceux qui veulent les aider, c'est très simple: votez ici tous les jours jusqu'au 27 ;)
    http://www.tendanceouest.com/tremplin-fiche.php?id=63

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissait que de nom, mais leur concert parait très visuel! Sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il travail énormément leur visuel. J'aime bien les groupes qui s'investissent aussi de ce côté là.

      Supprimer

Live Reports

News

Sortie d'albums