♬ 11.05.2013 ~ Absolva + MSG ~ Moloco ~ Audincourt (25)


          Les examens finis, je saute dans la voiture direction Audincourt dans le Doubs. Après environ trois heures de route, nous arrivons devant la salle du Moloco sous la pluie. Yvan prend alors son courage à deux mains pour aller attendre devant l’entrée des artistes pour des autographes pendant que j’attends dans la voiture me reposant. De toute manière, je n’ai rien loupé car Michael Schenker est bel et bien sortis mais malgré les trois fans qui l’attendaient, il n’a signé qu’un autographe chacun et n’a accepté aucune photo. Quand le soleil revient, nous commençons à faire la queue mais un horrible mal de tête me prend, redoutant alors la soirée. Heureusement, mes maux disparaissent peu à peu et je peux profiter du concert. 

          Le groupe de première partie est Absolva. Il m’est difficile de me faire un avis sur les trois Anglais. Malgré quelques bons riffs, il y a beaucoup de parties musicales dont un solo de batterie qui est étonnant pour un groupe d’ouverture qui joue seulement 30 à 40 minutes.



          Michael Schenker Group, est composé de cinq musiciens pas tout jeunes mais qui ont leur charme. Il y a Herman Rarebell, ancien batteur de Scorpions caché derrière sa batterie, Wayne Findlay au clavier et à la guitare, qui d’ailleurs en a une magnifique avec des éclairs verts, Francis Buchholz le bassiste qui a toujours un grand sourire et le chanteur Doogie White qui ne cessait de me taquiner. En effet, à un moment je voulais prendre Michael en photo, mais Doogie a baissé la main cachant alors le guitariste. Allant parfaitement avec le rythme, je pensais qu’il n’avait pas fait exprès. Mais quelques phrases après, alors que je réessaie, ça recommence. Je regarde alors Doggie qui esquisse un sourire caché. Il faisait bel et bien exprès. Puis, comme pour se faire pardonné, lors d’un morceau doux il fait un geste de la main comme si il me prenait le visage, me regardant droit dans les yeux. Enfin, après le rappel, pensant que le concert était finit, Yvan et moi, nous nous dirigeons vers la sortie, mais MSG remonte sur scène pour jouer. Et Doggie nous aperçoit sur les bords de la salle, ainsi tout le long de la chanson, il ne cessait de nous montrer du doigt puis de montrer le centre de la salle là où nous étions avant, pour nous dire de revenir. Et enfin, sans oublier le guitariste Michael Schenker, le frère de Rudolph Schenker, le guitariste de Scorpions. J’adore ça façon de bouger. Régulièrement, il longeait le public, regardant tout le monde dans les yeux. De plus, il nous à fait un défilé de guitare. Il a interprété les chansons de Scorpions avec une guitare toute colorée. Les chansons de UFO ont été interprétées avec une guitare où des morceaux de visages été dessiné et où le logo UFO était inscrit. Et les chansons d’MSG était jouées avec sa guitare "ying yang".







          Le concert finis, seulement Absolva est là pour vendre leur cd et accessoires. Du coup, j’ai été déçue par le contraste des musiciens sur scène qui semblent être proche de leur public à tel point de les taquiner et qui prennent du plaisir à jouer, et des musiciens en dehors de la scène qui ne se montre pas, qui ne discute par avec leur fan et qui ne veulent pas leur faire plaisir en signant plusieurs autographes et en faisant des photos. Aller voir MSG, c’est se contenter du concert pour en garder un bon souvenir!

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums