♬ 30.03.2013 ~ Swine Diamond + Repression + Pleasure Addiction + Super Horror Fuck + Sister Sin ~ Etain (55)

       C’est en milieu d’après midi, qu’Yvan et moi mettons le cap pour Etain, une petite ville située à 1h30 de chez nous. Après avoir traversé une multitude de plaines, nous arrivons enfin devant la petite salle des fêtes où se déroule le Festival Glam’Em All. Nous croisons les Sister Sin et bien sûre les Swine Diamond. Ces derniers sont des jeunes Stéphanois que nous avions déjà vus en Juillet à Lyon (je n’ai pas fait de review sur le blog car c’était un petit concert et que j’étais très occupée durant cette période). Bref, après avoir été bien accueillit par les Swine Diamond, nous patientons et observons l’organisation chaotique du festival. C’est vers 19h30 – 19h45, que les portes s’ouvrent, mais il faut encore attendre un bon quart d’heure pour avoir accès à la salle de concert.

        C’est Swine Diamond, qui ouvre le bal avec leur nouvelle batteuse Roxx Anna. Le son est plus agressif et Kim, le chanteur a une voix plus travaillée, plus maitrisée. De plus, la première fois que je les ai vu, Kim avait souvent les cheveux devant les yeux et j’ai remarqué que ce soir il faisait des efforts pour dégager son visage. C’est tout de même plus agréable. Ainsi, les jeunes stéphanois progressent petit à petit.


        Ensuite, vient Repression, une tribute de Trust. Et comme avec Yvan, nous ne sommes pas forcement fan de Trust, nous quittons les premiers rangs pour aller faire un petit tour des stands. Certes il y avait les stands des groupes présents mais il y avait aussi un stand de CD divers, de t-shirts et surtout de bijoux où j’ai trouvé mon bonheur en achetant une jolie paire de boucle d’oreille chauve-souris.

        Après ce petit tour shoping, c’est Pleasure Addiction qui monte sur scène, et on retrouve les premiers rangs. Ces cinq Français nous offrent alors un son glam, hard rock, plutôt simple mais qui donne vraiment envie de danser. D’ailleurs, ils ont fait monter une danseuse sur scène, mais je n’ai pas vraiment vu l’intérêt. Certes elle était en petite tenue, mais elle se contentait de marcher de long en large de la scène en balançant ces hanches. Rien de bien original et trop superficiel. Dommage.

        Ensuite, vient Super Horror Fuck, un univers bien différent de ce que nous venons de voir. Maquillés (visage blanc, zombies et masque de carnaval), chacun porte une couleur précise : Dr. Freak (chant) est en rose, Little Bomb (batterie) en vert, et Mr. 4 (basse) en violet. Quant aux deux guitaristes Sergent Anubis et Paghalloween, ils n'ont pas vraiment de couleur précis mais ils ont un look bien à eux. Et même leurs instruments sortent de l’ordinaire : une guitare à pois rose, une base en léopard violet et un pied de micro rayé rose et noir avec une tête de poupée mal en point, du nom de Slutty.

        C’est de façon plus travaillé que leur set-list commence. Alors que les musiciens sont dos au public, une bande son nous plonge directement dans une atmosphère étrange. Et puis BOUM ! Le chanteur bondit sur scène et la musique se fait entendre. Dr. Freak se traine par terre, fait des grimaces, et ne cesse de bouger, tout comme les autres d’ailleurs. Ca pète, c’est étrange, j’adore ! Je profite d’un petit moment calme entre deux chansons pour essayer de prendre Mr 4 en photo (sa couleur est le violet et qui ne sait pas à quel point j’aime le violet ?!) qui me voit et prend alors la pose (Thanks again !). Puis le concert continu, la danseuse remonte sur scène et le groupe invite le public à venir le rejoindre. Ils ont notamment tenu à faire monter deux enfants portants des perruques colorés : un garçon qui devait avoir une dizaine d’année et une fillette de six ans, je dirais (ils étaient vraiment trop chou). En tout cas, je dis bravo à Super Horror Fuck !



Dead World I Live In
Love After Death
Death Become Us
3some With The Dead
Ante-Mortem Picture
Holy Zombie
Pissing On Heaven's Door
Lights Of Hell
Livingdeadstar
Down At The Graveyard
Voodoo Holiday

        Viens ensuite, les plus attendus de la soirée : Sister Sin. Et je ne trouve pas d’autre mot que : wow ! Liv, la chanteuse à une voix vraiment impressionnante et bouge dans tout les sens, à tel point qu’il était presque impossible de la prendre en photo. Et à mon plus grand plaisir, ils ont joué :  « Fight song »,  « The Chosen Few ? »  et  « Hang 'Em High ». Mais malheureusement (ou pas), je commence à avoir mal au dos et n’arrivant pas à prendre de jolies photos, je décide de sortir de la foule et d’aller m’assoir sur les escaliers au fond de la salle.
11sow
        Et quelle bonne idée j’ai eu, puisqu’après quelques chansons Mr. 4 de Super Horror Fuck vient me voir, me demandant si je parle Anglais. Et malgré mes lacunes dans cette langue, nous échangeons quelques mots : il me remercie pour la photo et me demande si je peux lui envoyer, et en échange il me donne son médiateur VIOLET !!! Ahah, moi qui avait dit cinq minutes auparavant à Yvan : « Si son médiateur est violet, je le veux ! ». Et puis, les membres de Super Horror Fuck, viennent s’assoir sur les escaliers avec nous… (Si ce n’est pas la classe ça, de regarder un concert assis à côté d’eux.)

        Enfin, quand le concert est finit, je rejoins Yvan et nous nous dirigeons vers les stands des groupes. Nous prenons ainsi, une photo avec Super Horror Fuck, et une photo avec Super Horror Fuck ET Swines Diamond !!! Puis, je fais dédicacer le set-list des Super Horror Fuck par le groupe. Et pour finir, nous allons voir Sister Sin pour des dédicaces et des photos, avant de rentrer à l’appart.
Thanks again to Mr. 4 for his kindness and his French mails!

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums