♬ 14.12.2012 ~ Stroker Ace + Shotgun Express + Kissin' Dynamite ~ Komma ~ Esslingen (Allemagne)

           Depuis que j’ai entendu « Let’s get Freaky ! Freaky ! Freaky ! Freaky ! » dans la voiture d’Yvan, Kissin' Dynamite est devenu un vrai coup de cœur. Etant en tête d’affiche en Allemagne pour deux soirs de suite, Yvan et moi avons décidé de faire le voyage. C’est après quelques heures de route, quelques secondes d’arrêt pour piquer les affiches du concert et quelques minutes de « tournage » en rond pour trouver une place dans Esslingen, que nous rentrons dans la petite salle du Komma avec un joli bracelet jaune autour du poignet. C’est du côté droit que nous trouvons une place devant la scène.

            Ce sont les jeunes Allemand, Stroker Ace, qui ouvrent le show. Mon avis à leur sujet est mitigé. Il faut bien avouer qu’ils ont quelques morceaux pas mal du tout. Mais, le hic, est qu’au bout d’un moment, on s’en lace, du moins pour ma part.

1sow.jpg
2sow

            Mais Shotgun Express, prend la relève rapidement. Fortement inspiré par les Guns N’ Roses, ils nous offrent quelques morceaux sympas mais néanmoins je n’arrive pas m’habituer à leur attitude. En effet, le chanteur en faisait beaucoup trop dans son jeu de scène à tel point qu’il était presque dégoutant. Franchement, qui peut trouver sexy un mec qui crache de la bière sur son torse nu et qui essaie d’en mettre dans son caleçon ? Ou encore qui peut trouver un mec qui s’amuse à cracher sur son musicien ? Et puis,  il faudrait qu’il arrête de respirer comme un poisson parce que ca aussi c’est loin d’être sexy. Enfin, il m’a comme même bien fait rire ! Le seul membre du groupe que je trouvais potable était le guitariste planté devant moi. Il paraissait être lui-même, ne pas en rajouter, être dans sa musique, et surtout s’amuser !

3sow

            En tant que tête d’affiche, Kissin' Dynamite ne se prive pas de faire attendre le public. Après le changement de scène qui leur permet d’avoir beaucoup plus d’espace, les lumières s’éteignent et le CD d’intro commence nous plongeant dans une ambiance d’impatiente. Et soudain, les garçons arrivent tour à tour en sautant de la marche sur laquelle se trouve la batterie. Les morceaux s’enchainent et je suis aux anges. Devant moi, ce trouve Andreas (guitariste), le frère de Hannes (chanteur). Vêtu d’un legging au drapeau américain, son sourire lui colle aux lèvres durant toute la soirée. Steffen (bassiste) et Jim (guitariste) sont postés de l’autre côté mais heureusement ils se déplacent de temps en temps vers moi. Jim ne cesse de headbanger et n’a pas peur de faire tourner sa guitare autour de son cou et de l’a jeté en l’air. Derrière la batterie, Andreas s’éclate et joue avec ses baguettes. Enfin, Hannes est toujours actif, proche de son public et s’amuse à lancer son bâton en l’air nous faisant une démonstration de son habilité. Les deux Andreas et Jim nous offre chacun à leur tour de très beaux solos. Et il faut avouer que côté jeu de scène, ils sont au top du top ! En effet, au court du concert, Hannes change régulièrement de tenue et il se vêtit notamment de sa cape de roi qu’on peut voir dans le clip "I Will Be King". Steffen et Jim headband face à face se tapant limite la tête. Quant à Andreas et Jim, ils jouent sur la guitare l’un de l’autre s’entremêlant les bras. Ou bien encore, ils nous interprètent à la fin du show une petite scénette me faisant bien rire : les deux guitaristes se battent, l’un atterrit par terre mais heureusement Hannes frappe celui encore debout et aide à relevé l’autre. Enfin, nous avons le droit à une magnifique pyramide. Et j’oublie surement d’autres petites anecdotes puisque les  Kissin' Dynamite ne s’arrête pas une seconde !

5sow
6sow
7sow
9sow
10sow

            En plus de nous offrir un show magnifique, les Kissin' Dynamite sont hyper sympa en dehors de la scène!

01sow
Hannes Braun (Chant) 
02sow
Steffen Haile (Basse) 
03sow
Andreas Schnitzer (Batterie)
04sow
Andreas Braun (Guitare)   
05sow
Jim Müller (Guitare)
   
Et demain, on remet ça ! 

CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums