♬ 14.05.2010 ~ D ~ Marché Gare ~ Lyon (69)

JE REVIS !


_______Et oui, comme vous pouvez le constater, cela faisait TREEEEEEEEEEES longtemps que je n’avais pas assisté à un concert. Et mine de rien l’ambiance des lives me manquais terriblement. Alors si j’ai décidé de me bouger un peu pour vivre ma passion, c’est grâce à mon amie Coco. En effet, il y a plusieurs semaines, au Litchee Store de Lyon, nous sommes tombées sur un flyer de D. Et comme nous ne connaissions pas ce groupe Japonais et que leurs têtes nous plaisait et bien nous avons décidé de nous rendre à leur concert, qui avait donc lieu le Samedi 14 Mai au Marche Gare de Lyon.

_______Voilà comment, le Vendredi soir qui précédait le grand jour, Coco est venue squatter chez moi. Nous en avons profité pour faire un point sur le nom, le rôle et les têtes de chacun, histoire de n’être pas trop larguées au concert. Bien évidement, nous nous sommes aussi renseignées sur le trajet à faire pour atterrir à bon port et nous avons fait nos sandwiches. Et puis après avoir regardé le magnifique film Water Boys (pure ironie ^^), nous avons décidé de nous coucher pour être en forme le lendemain.

_______Ainsi, c’est à 8 heures 30, que Coco et moi, nous nous réveillons. Après nous être préparé, nous voilà en route pour Marche Gare. Nous prenons la voiture, le bus, le métro puis nous marchons. Heureusement, on trouve facilement la salle où déjà une trentaine de personnes attendent.

Cosplay Asagi
Cosplay d'Asagi (chant)
Des lolitas
Des lolitas   
_______La journée commence alors tranquillement mais malheureusement il se met très vite à pleuvoir et cela ne cessera pas. Mais bon, cela ne nous a pas empêché de voir le staff arrivé et donc de voir le groupe sortir de leur minibus.

Arrivé de D

_______Pour faire passer le temps, on mange, on joue à écraser des coccinelles (des fausses bien sure !), à souffler dans un emballage de Pingle comme si c’était un deejay-ridoo, on fait des bateaux et des tentatives d’avions, on prend quelques photos, on regarde un début d’anime et puis on dit des bêtises….

Nos collants
Mon collant et celui de Coco
Notre vernis
La main de Coco, toute en violet. Et ma main, en violet et noir.   
Marche Gare
L'enseigne de la salle 

Petit bâteau
Petit bâteau
   
_______Vers 17 heures, la file d’attente commence à ce former. Et des gens commencent à ne pas respecter les autres. Il faudrait un jour m’expliquer pourquoi certaines personnes sont comme sa ? Je veux dire, les gens qui sont là ont tous un point en commun ? Ils aiment ce groupe et veulent passer un bon moment, non ? Alors pourquoi ils ne se respectent pas entre eux ? Enfin bref.

_______A 19 heures, les portes s’ouvrent. Et enfin, nous pouvons découvrir la salle. A ma plus grande joie, elle est petite ! Parfait ! Approximativement, nous étions au cinquième rang et au centre de la scène. La salle se remplis donc peu à peu. Et bientôt, un membre du staff monte sur scène pour nous informer que les photos sont interdit (comme pour tout groupe Japonais !) mais que le groupe fera une séance dédicace vers le stand de marchandising sur les produits officiels. Au moins, cela compensera l’absence de photo !

_______A 20 heures, les lumières s’éteignent. Les spots s’allument. Et un à un les membres du groupe montent sur scène. Et voilà la musique qui résonne. On découvre alors, que les garçons sont habillés exactement comme sur le flyer. C'est-à-dire qu’Hiroki, le batteur, est vêtu d’or et de noir. Qu’Hide-Zou, le guitariste, de violet, de vert et de noir. Tsunehito, le bassiste, est habillé de rouge et de noir et est coiffé de ses magnifiques tresses. Ruiza, lui, est vêtu de bleu et de noir. Quant à Asagi, il arrive sur scène avec un magnifique kimono moderne rouge et noir et munit d’un éventail. Ce n’est qu’après la première chanson qu’il part ce changé pour revenir sur scène vêtu tout de noir et cette fois-ci d’un fouet.

_______Après quelques chansons j’adhère complètement. J’ai même tendance à dire que je les préfère sur scène que sur un MP3. En effet, leur musique enregistrée est bien, mais il manque un petit quelque chose pour que tout explose, tout pète… Et ce quelque chose, il y est présent sur scène. Chaque membre bouge sur toute la scène. Ils n’hésitent pas à aller à droite et à gauche... Asagi passe un peu de temps près de chaque musicien… Une vraie complicité ressort durant leur live. Et même nous, spectateur nous nous ne sentons pas exclu, puisque Asagi prend le temps de nous parler en Anglais pour nous faire comprendre ce qu’il souhaite (parce qu’un Japonais qui parle Anglais, il faut le suivre !). Et puis découvrir que les cris graves étaient hurlés par tous les membres du groupe était plutôt plaisant. D, m’a aussi surprit en quittant la scène et en laissant seul Hiroki nous faire un solo de batterie pendant au moins cinq bonnes minutes. Et oui ! La batterie qui est toujours cachée, à pour une fois été mise en avant ! Et puis il faut dire qu’Hiroko gère et qu’il a su mettre la foule en délire !

_______Au moment du rappel, un gros mouvement de foule se fait et, Coco et moi, atterrissons alors au troisième rang devant Ruiza. Et je crois, que je peux dire que c’est sur ses quelques chansons que je me suis vraiment éclatée. On a pu toucher tout les membres du groupe, puisque chacun passait vers nous. Les mains sur le corps d’Asagi, d’Hiroki, d’Hide-Zou et biensure de Tsunehito. Et les mains dans la chevelure de Ruiza qui plongeait sa tête dans la foule, ainsi que sur sa guitare. Comme d’habitude, les Japonais sont super provocateur, comment résister ? Après avoir balancé leurs objets, ils quittent la scène. Et un deuxième rappel se fait, mais non, ils ne reviendront pas.

_______Après c’être désaltérées, Coco et moi s’inquiétons pour les dédicaces. D’après ce que nous avons compris, le groupe signera que sur les produits officiels. Même si nous trouvons que c’est une arnaque, Coco cours au distributeur le plus proche puisqu’ils n’acceptent pas les cartes bleues et que nous n’avons pas de monnaies. Une fois l’argent retiré, on achète les cartes postales : 10 euros le lot. Puis nous patientons.

_______Ainsi, après avoir eu le « top » de la sécurité, je passe enfin devant eux. C’est Hiroki qui ouvre la séance de signature. Puis vient Ruiza, qui dit un truc en japonais en me voyant (Kawaii ????). Puis c’est le tour à Asagi. Puis à Tsunehito, qui d’ailleurs rigole parce que je ne m’en sors pas avec leur carte postale. Et enfin, Hide-Zou (qui celon Coco était blasé) clôt se moment trop court. Contrairement à ce que je pouvais penser d’une séance dédicace donné par des Japonais, D était plutôt sympatique. Tout d’abord, ils te regardaient, te souriaient, te disaient « merci » en Français, prenaient ta carte postale, la signaient, puis te regardaient, te redisaient « merci » en Français et te rendaient ta carte. Enfin bref, ils étaient vachement sympas. Une fois nos cartes postales sèches et ranger, Coco et moi sortons dehors prendre l’air puis partons des souvenirs plein la tête.

Dédicace Hiroki
Dédicace d'Hiroki (batterie)
Dédicace Ruiza
Dédicace de Ruiza (guitare)
Dédicace Asagi
Dédicace d'Asagi (chant)
Dédicace Tsunehito
Dédicace de Tsunehito (basse)
Dédicace Hide-Zou
Dédicace d'Hide-Zou (guitare)

Dédicace D
Carte D


CONVERSATION

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Live Reports

News

Sortie d'albums